Concilier calme, bien-être, travail et voyage à l’autre bout du monde, cest désormais possible. Larchitecte italien Carlo Ratti a dévoilé « Pankhasari Retreat », un nouveau projet de « co-living » et « coworking », en plein coeur de l’Himalaya.

 

Alors que les lieux de coworking et les besoins de flexibilité au travail se multiplient un peu partout dans le monde, l’architecte-ingénieur italien Carlo Ratti, associé à l’architecte turinoise Michele Bonino et aux résidents locaux, a créé « Pankhasari Retreat ». Sous ce nom chantant se cache un espace de « co-living » et « co-working » entièrement connecté en plein coeur de l’Himalaya, à l’ouest du Bengal, dans la région indienne du Darjeeling.

voyage carloratti 02

Le complexe souhaite concilier bien-être, nature et télétravail. Il comprendra des espaces de vie communs, des studios de travail, des installations sportives, des chambres et salles de bains individuelles. L’ensemble sera entièrement connecté en haut-débit. Carlo Ratti explique : « Si un sommet de montagne peut-être un peu extrême pour certains, la vallée himalayenne de Pankhasari est un endroit idéal pour rester connecté et tester de nouveaux concepts de co-livinget coworking’ », tout en essayant de construire un pont entre les communautés locales et les communauté mondiales. »

voyage carloratti 03

Les constructions respecteront l’environnement. Les architectes ont prévu d’utiliser des matériaux locaux et naturels. Oubliez la ville, ses bruits et ses buildings. Le manque d’air ou d’inspiration sont des risques inconnus ici : de grandes baies vitrées donneront vue sur le Kangchenjunga, un des plus hauts sommets de l’Himalaya, et sur la nature foisonnante de la région.

La construction de cet espace isolé mais connecté à l’autre bout du monde a commencé début septembre 2016. La date à laquelle il sera terminé n’a pas encore été indiquée, tout comme le prix des séjours. On sait déjà en revanche que seulement trois à quatre résidents pourront y séjourner en simultané.

Julia Borel © A project by Carlo Ratti Associati, in collaboration with Michele Bonino