En 2018, un jardin de 366 mètres de long sera suspendu au-dessus de la Tamise. C’est le nouveau projet fou, écolo et… cher de Londres.

 

« Imaginez-vous en train de traverser le fleuve et de contempler la ville tout en étant entouré par la nature, imaginez-vous en train de faire votre trajet du matin dans un jardin paisible ». Le Garden Bridge, qui devrait être inauguré en 2018 à Londres, a pour mission de transformer ce rêve en réalité. C’est la promesse de ce nouveau projet londonien, soutenu par Sadiq Khan, le nouveau maire de la ville et 78% des Londoniens, selon une consultation relayée par le site du Garden Bridge.

Cette passerelle, imaginée par les designers Thomas Heatherwick et Dan Pearson et l’ingénieur Arup, s’étendra sur 366 mètres, de la station Temple au Nord à la rive du Sud. Les travaux de l’ouvrage ont commencé cet été.

De la verdure en abondance au cœur de Londres, de la biodiversité… Le Garden Bridge semble n’avoir que des avantages. Mais en réalité, il coûte très cher et son financement pose quelques questions : même si le pont est édifié en partie grâce à des capitaux privés, à hauteur de 175 millions de livres, les Londoniens vont devoir aussi contribuer à sa construction, à hauteur de 60 millions.

Pauline Hayoun / Crédit photo : © Thomas Heatherwick