EMC TIMEHUNTER X-RAY : LA MONTRE INTELLIGENTE SIGNEE URWERK

Trois ans après la naissance du concept EMC, la jeune marque horlogère présente une nouvelle version de sa montre mécanique munie d’un module électronique

“TimeHunter“ signifie le chasseur de temps si on le traduit littéralement depuis l’anglais vers le français. Cependant, sa réelle définition est encore complexe car il s’agit ici non pas de s’approprier le temps mais de le dompter, de le rendre plus efficace.

urwerk emc timehunter x-ray soldat

En 2013, Urwerk, déjà bien établie dans le paysage horloger depuis sa création en 1997, présente un nouveau concept baptisé EMC TimeHunter. Lequel consiste à équiper une montre mécanique d’un module de contrôle électronique qui permet d’évaluer la performance chronométrique. Pour faire simple et ne pas se perdre dans les détails techniques, ce module dont l’énergie est produite par remontage manuel indique au moyen de symboles soulignés par une aiguille et de lumière LED de couleur verte ou rouge l’exactitude de marche et l’amplitude du garde-temps. En effet, on ne le souligne sans doute pas assez mais les mécanismes sont régulièrement affectés par les différentes positions adoptées par le porteur d’une montre au cours de la journée (loisirs, repos, sport) et par les changements de température (climat froid, sec, tempéré, humide, chaud), surtout si ces derniers présentent de brusques écarts.

urwerk emc timehunter x-ray transparence

L’indicateur de performance apparaît sous forme de compteur rouge vers 11h sur le cadran ajouré du nouveau modèle EMC TimeHunter X-Ray. Cette couleur vive lui permet de se démarquer du reste des affichages. Les heures et minutes sont légèrement décentrées vers la gauche tandis que les secondes défilent à 2h et que l’indicateur de réserve de marche figure à 7h.

urwerk emc timehunter x-ray caseback

Ces différentes fonctionnalités sont rythmées par le calibre à remontage manufacture UR-EMC2 muni d’un double-barillet et qui fournit une autonomie d’énergie de 80 heures. Il est logé au cœur d’un imposant boîtier de 43mm de largeur, 51mm de longueur et 15.8mm d’épaisseur en titane et acier avec revêtement en PVD noir.

Prix: 135’000 CHF

Sharmila Bertin / source : watches-news.com